e-ADARPEF |                                    

Congrès ADARPEF
 
Venez rencontrer les experts en Anesthésie et Réanimation Pédiatrique

Nos questions au docteur Anne LAFFARGUE, Présidente de l'ADARPEF & au professeur Corinne LEJUS-BOURDEAU, Président du Comité d'Organisation 
Dr Anne LAFFARGUE
 
Présidente de l'ADARPEF | Responsable du Service d'Anesthésie Réanimation Pédiatrique
Hôpital Jeanne de Flandre-CHRU de Lille

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre parcours ? 
Après des études médicales à Paris, dont je suis originaire, j’ai rejoint la ville de Lille où j’ai effectué mon internat.
Je suis anesthésiste-réanimateur depuis 1993, et ai toujours travaillé dans le service d’Anesthésie Pédiatrique du CHU de Lille, dont je suis responsable depuis 10 ans. Je me suis par ailleurs engagée au sein de l’ADARPEF en 2011, en devenant membre du Conseil d’Administration, puis membre du Bureau en étant nommée Secrétaire générale en 2013. J’ai été élue Présidente de l’association en 2016 lors du Congrès de Bordeaux, et arrive donc au terme de mon mandat cette année.


Quelles sont les spécificités de l'anesthésie et de la réanimation en pédiatrie ?
L’enfant, en particulier dans les premières années de vie, n’est pas un petit adulte… tant par sa physiologie que par les pathologies qu’il peut présenter. Ces dernières années, à l’occasion de questionnements sur la possible neuro-toxicité de l’anesthésie générale sur les jeunes enfants, de nombreux débats ou études ont eu lieu, insistant sur l’importance de la formation et de la connaissance de la spécificité pédiatrique de la pratique de l’anesthésie. Il faut connaître par exemple la gestion des voies aériennes, la spécificité des apports hydro-électrolytiques péri-opératoires, les particularités techniques de certains gestes chez l’enfant et sans doute avoir une pratique régulière… afin que la qualité de la prise en charge des petits patients soit optimale. C’est un des buts de l’ADARPEF que de promouvoir l’enseignement de ces spécificités.

En quoi ce congrès peut aider les équipes dans leur pratique au quotidien ?
Beaucoup d’enfants sont pris en charge par des équipes d’anesthésie dont la pratique n’est pas exclusivement pédiatrique. Le Congrès organisé par l’ADARPEF chaque année est une occasion unique d’échanger entre professionnels de l’anesthésie et de la réanimation de l’enfant, mais aussi d’apporter un approfondissement de connaissances aux médecins dont la pratique pédiatrique est plus occasionnelle.
Le programme de ce 38e Congrès aborde des thèmes tels que les apports hydro-électrolytiques, la prise en charge d’enfants porteurs de cardiopathie pour chirurgie non cardiaque, la place de la thromboprophylaxie, ou encore des sujets d’actualité comme l’anesthésie sans morphiniques…qui sont des questions de pratique quotidienne…et je suis sûre que les communications seront l’occasion de discussions enrichissantes entre tous !



Pr Corinne LEJUS-BOURDEAU
 
Présidente du Comité d'Organisation | Service d'Anesthésie et de Réanimation Chirurgicale  Hôtel Dieu - Hôpital Mère Enfant
Responsable de LE SiMU de Nantes Laboratoire Expérimental de Simulation de Médecine Intensive de l'Université

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre parcours ?
 
Je pratique l’anesthésie au sein de l’équipe d’anesthésie pédiatrique du CHU de Nantes, depuis près de 30 ans et ai assuré successivement les missions de responsable de cette équipe puis de chef de service d’anesthésie réanimation enfant-adulte. Je suis actuellement responsable du centre de simulation haute-fidélité de l’Université (LE SiMU) de Nantes, directeur scientifique de l’école d’IADE du CHU et vice-doyen en charge de la simulation de l’UFR de médecine. Par le passé, j’ai été élue à deux reprises membre du conseil d’administration de l’ADARPEF. J’ai eu l’honneur de présider son comité scientifique, ce qui m’a donné l’occasion de mettre en place le prix ADARPEF de la meilleure communication d’anesthésie pédiatrique à la SFAR.
J’ai eu également le privilège de participer à l’élaboration d’un grand nombre de recommandations dans le domaine de l’anesthésie pédiatrique.
 

Quels thèmes importants seront abordés cette année ?
Je suis très fière que l’ADARPEF ait confié à l’équipe nantaise la mission d’organiser son congrès national. Nous pratiquons tous les types de chirurgies à l’exception de la neurochirurgie et prenons en charge plus de 7000 enfants par an et accueillons aussi les enfants brûlés dans notre centre de référence.
Cinq de nos praticiens participent à la cure des cardiopathies congénitales pédiatriques. C’est pourquoi une des sessions sera consacrée à la prise en charge anesthésique de ces jeunes patients par des non-spécialistes, pour une chirurgie mineure. La gestion des voies aériennes et des apports hydro-électrolytiques sont des sujets du quotidien, qui feront certainement l’objet de débats passionnants. La traumatologie a naturellement une place privilégiée dans le contexte de risque permanent d’attentat.
Le challenge de nos champions sera de préciser la place de la thromboprophylaxie (question itérative résolue ?) et de nous donner un éclairage pédiatrique sur de nouvelles modalités d’anesthésie sans morphinique et de surveillance par l’oxymétrie cérébrale. LE SiMU accueillera tous ceux qui souhaitent passer de la théorie à la pratique sans risque pour le patient.

Pourquoi participer à ces journées ? 
Toute l’équipe nantaise est mobilisée pour vous accueillir sur le site du congrès au cœur de Nantes et à proximité immédiate à pied des Hôtels, de la gare et de l’embarquement pour la soirée sur l’Erdre, une des plus belles rivières de France. Cette réunion n’est pas réservée à ceux qui ont une pratique pédiatrique exclusive. Bien au contraire, nous attendons que la diversité des profils et des pratiques professionnels de participants (IADE, médecins, CH, CHU, secteur libéral, pratique occasionnelle ou exclusive) enrichissent les échanges scientifiques, dans la plus grande convivialité que nous garantit notre préoccupation commune à tous : l’enfant. Ce sera l’occasion pour tous de partager connaissances, recommandations et questionnements. Les moments de convivialité autour du buffet et de la soirée de gala seront l’occasion de se retrouver et de se détendre entre collègues, « vieilles connaissances », amis ou tout simplement professionnels de santé engagés dans ce qui est pour beaucoup plus qu’un métier, une passion.




CONSULTEZ LE PROGRAMME

INSCRIVEZ-VOUS VITE !
 
Association adarpef
 
http://e-adarpef.fr/

 
informations congres
 
Comm Santé - 05 57 97 19 19
info@comm-sante.com