Cette année, le congrès de l'AFSOS DEDIERA UNE SESSION SUR la douleur en cancérologie.
 
Philippe Poulain

 

Dr Philippe Poulain, spécialiste de la douleur et trésorier de l'AFSOS
"
La douleur du cancer peut être présente dès le début de la maladie et permettre son diagnostic; c’est alors un véritable signal d’alarme, mais une fois l’alerte donnée, elle n’a aucun intérêt et il convient de la traiter dans les délais les plus brefs par des antalgiques dont la puissance va déterminer le niveau force des antalgiques (trois paliers allant du paracétamol et des antiinflammatoires aux dérivés opioïdes forts). Les traitements du cancer 
(chirurgie, rayons, chimiothérapie…) ne sont pas anodins et sont souvent responsables de lésions nerveuses qui entraînent des douleurs séquellaires par défaut de régulation des messages de la sensibilité; leur traitement fait appel à des médicaments anticonvulsivants et/ou antidépresseurs qui vont rétablir les mécanismes de régulation défaillants. Si les patients ne guérissent pas de leur cancer, en fin de vie, près de 90 % des patients sont très douloureux. C’est là que les traitements par des dérivés de morphine donnés régulièrement en préventif et au long cours sont indispensables. Cependant on ne peut pas tout faire avec des médicaments : un accompagnement et une écoute par des professionnels de santé est indispensable, notamment un soutien psychologique et des traitements complémentaires comme par exemple la simulation électrique transcutanée, l’acupuncture, l’hypnose…Par ailleurs tout au long de la maladie et quel qu’en soit son pronostic, les soins de support qui améliorent globalement le confort du patient doivent être envisagés et proposés au patient. Un traitement uniquement centré sur les médicaments ou les techniques est toujours insuffisant pour obtenir un état de bien-être plus complet."

FOCUS SUR Session thématique EN QUESTION
RDV le jeudi 18 octobre - de 11h00 à 12h30
 

Modérateur :
Philippe POULAIN, médecin anesthésiste, spécialiste de la douleur, Tarbes

La douleur neuropathique dans le cancer recommandations inter sociétés (AFSOS, SFAP, SFETD)
Virginie Guastella, chef de service du centre de soins palliatifs, CHU de Clermont-Ferrand (sous réserve d'acceptation)

Présentation de l'application OPIOCONVERT
Stéphane Picard, médecin à l'unité de soins palliatifs, CH Diaconesses Croix Saint Simon, Paris

L’utilisation des cannabinoïdes pourrait-elle avoir un sens pour traiter la douleur du cancer ?
Elisabeth Collin, médecin spécialiste de la douleur, Bobigny

www.congres-afsos.com
INSCRIPTIONS EN LIGNE
 
Les inscriptions sont ouvertes !
Rendez-vous sur la plateforme dédiée !
 
KIT COMMUNICATION
 
Devenez acteur du congrès ! Téléchargez le kit de promotion pour diffusion au sein de votre réseau.
 
APPEL A COMMUNICATIONS
 
Soumettez votre projet en ligne grâce à la plateforme dédiée
 
INFOS PRATIQUES
 
Retrouverez toutes les informations sur ce lien, accès, hébergement....
afsos
Site Congrès AFSOS 2018
twitter
agence comm sante